La maison d’accueil « Daniel Brottier », structure pilote pour les enfants en errance

Depuis notre retour de Ngaoundéré, j’ai effectué les démarches auprès de la Délégation des Affaires Sociales et renouer tous les liens que l’on pouvait avoir avec eux, avant la maladie de Martine et notre départ de Maroua en janvier 2015.

Au cours de la journée de l’enfant africain de 2018, la Délégué Provinciale me signifiait qu’elle désirait que notre structure soit la structure pilote pour l’accueil des enfants, en attendant que ceux ci soit transférés dans la structure d’état de Garoua ou de réintégrés leur famille, selon les cas, afin de les sécuriser.

Depuis ce jour, nous avons accueillis 6 enfants, égarés dans Maroua
(certains vraiment perdus, d’autres fuyant leur foyer ou un de leur foyer pour les familles polygamiques), pour des périodes allant de 1 journée à 3 semaines. Nous essayons chaque fois de leur procurer la chaleur d’une famille et toute notre attention, en les faisant participer à la vie de la maison, laissant les Affaires Sociales trouver les bonnes solutions.

Tantine, accueillie en avril 2020