Une route bien gênante

Une route bien gênante

Ici tout va bien malgré quelques crises de paludisme normales en cette saison.

Nous avons assistés à une réunion à la mairie, il y a 15 jours, pour un compte rendu au sujet des travaux dans notre quartier : la décision est maintenant prise et malgré notre lettre d’opposition au projet de route coupant notre terrain en deux, la route passera. C’est le délégué du gouvernement qui présidé la séance et la décision est déjà entériné depuis longtemps. En fait, lors d’une réunion il y a de cela plus d’un an, Martine, sous la pression de tout le quartier, avait signé un papier approuvant le projet. Depuis ce moment là le retour en arrière était inenvisageable pour les autorités et pour l’association de notre quartier. C’est la Banque mondiale qui finance et elle devrait également nous dédommager. Connaissant les autorités camerounaises je n’y compte pas vraiment.

De toute manière, maintenant c’est clair et il faut que l’on s’organise différemment. D’un côté nous aurons un bout de terrain avec les habitations et de l’autre côté de la route, qui fera à peu près 10 mètres de larges, il y aura la pisciculture et le forage.
Les travaux devraient commencer l’année prochaine. Nous allons faire un devis pour la construction des 2 nouvelles clôtures et nous allons voir comment cela va évoluer.
D’après le projet ils vont construire une route en latérite avec des fossés pour l’évacuation des eaux et des endroits pour faire passer les tuyaux de la snec et les poteaux de la sonel. Vraiment, sur le papier c’est un très beau projet.

Voilà pour les dernières nouvelles. Nous espérons que vous allez tous bien .

A Maroua, Thierry et Martine